1er compte rendu d’une entreprise d’établissement de la Démocratie en France.

Les démocraticiens sont nés, même si la mairie tarde à reconnaître leur réalité.

Un livre a été publié dans une première version en janvier dernier, entre temps, une nouvelle version plus précise, a été republiée.

Ce livre est à la base de la présente stratégie d’établissement.

Premières indications

Cet entreprise d’établissement s’ajoute aux nombreuses et antérieures tentatives qui ont toujours cour et porte la croix de cet espoir.

Etienne Chouard est un démocraticien, agent de la démocratie. Tous les jours il rencontre des citoyen et leur pose des questions. Ses fréquentations n’ont pas d’importance politique. Il ne cherche pas de suffrage. Il a du plaisir à discuter, à porter la croix.

Bien d’autres y participent, en tout pays. Porter l’idée, un pas plus prendre, le relais, et marcher vers la lumière, et laisser la place au suivant.

L’humanité marchera toujours vers la lumière, peu importe le temps, peu importe les fausses manœuvre des capitaines pour faire durer le voyage. La lumière attire notre œil et c’est toujours vers elle que nous marchons.

Présentation de cette entreprise

En employant des moyens légaux, promouvoir la différence entre politicien et démocraticien, afin de forcer l’académie française de donner naissance à ce mot.

A partir du moment ou le mot démocraticien existe, l’objet de cette entreprise sera considéré comme atteint.

Pour y arriver, donc, tout moyen dans le cadre de la loi française comme je la connais aujourd’hui.

Je précise cela car je pense que nous allons entrer dans une tempête législative, que ce qui est autorisé un jour peut être autorisé le lendemain, et réciproquement.

Déjà, en Janvier il était interdit de masquer son visage dans les rues de Paris, alors qu’il a été (le temps passe vite) obligatoire dans la rue dans ma ville, avant de redevenir facultatif aujourd’hui. Demain, qui sait ?

Je mets mon billet qu’il sera interdit de le porter avant la fin de l’hiver.

A ce titre je présente mes excuses à la Justice si les actions que je sais légales aujourd’hui, que je respecte me mette dans une situation qui sera différente demain.

Stratégie générale

Phase 1 : rendre compte aux autorités afin qu’elle qu’elles prennent la mesure de la réalité, discute les nombreuses opportunités disponibles pour se sortir d’une relation délicate vis-à-vis d’une tiers étrangers. Un petit pas de côté, un point de vue nouveau apparaît.

Le gigantisme des profits à trés court terme en matière de droits humains, de développements économiques durables est ébouriffante. Un investissement infinisitésimal, un petit pas de côté.

Pour y arriver, le livre, imaginé comme une bombe verbale, a explosé dans des places stratégiques parisiennes et quelques unes provinciales, il y a déjà deux semaines.

Le taux de contamination à l’idée est proche du deux. Les personnes qui sont exposées au texte mettent quelques heures avant de se déclarer “démocraticien”. Notez bien que je ne parle que de personnes normales, pas de politiciens ou de leurs acolytes.

Je n’ai pas encore eu l’opportunité de m’entretenir avec l’un deux.

Les personnes politiciennes à qui je me suis adressé ne me répondent pas.

Je crois que je n’ai pas de réponse parce que je ne dispose pas du crédit social pour régler les droits d’accès à leur attention.

L’été va passer, nous verrons s’ils lisent le livre.

Phase 1 bis

Si aucun politicien ne tend de main à l’entreprise, des démocraticiens se sacrifieront et reviendront à leur stade politiciens pour créer un parti qui porte l’idée.
Ce serait bien qu’il y est une réponse politicienne, cela éviterait que des questions désobligeantes ne soient posées.

Phase 2

Un intérêt a été développé, des moyens sont fournis et premettent de préparer une offensive cinématographique. Le pouvoir se prend dans l’esprit, le cinéma reste le meilleur agent de colonisation.

Des talents du cinéma sont réunis pour produire une une oeuvre audiovisuelle conjuguant format série, format film et qui transporte l’esprit des spectateurs de là où nous sommes jusqu’à la démocratie.

L’adaptatation à notre réalité physique, scientifique présente implique de faire bouger les esprits. Pour y arriver il nous utiliser le meilleure des vecteurs, le septième art.

Phase 2.1

Les outils sont produits par l’un des sciences po qui aura voulu collaborer à la démocratie.

Ils doivent être prêts pour la prochaine production hollywoodienne covid 20 ou blabla21. Sinon il serait possible d’inventer nous même une chimère made in France. Si personne parmi les politiciens n’ont d’imagination, j’en dispose et vous les propose pour faire avancer l’idée.

Sur le terrain de bataille cinématographique, je suis imaginatif. Et m’engage auprès de qui veut faire avancer l’idée, et d’un coup de baguette démocratique faire apparaître des fruits qui sont là depuis longtemps et qui n’attendent que d’être cueillis.

Phase 3

L’état enclenche le scénario. Il répand l”idée. Propose en France ou à l’étranger une porte de sortie démocratique, de manière à améliorer les conditions d’exploitation du matériel humain, volontairement.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s